Accueil / Visage / Rajeunissement du visage / Reconstruction des volumes du visage

Reconstruction des volumes du visage

Lipofilling du visage (Lipostructure du visage)

Depuis quelques années, une approche volumétrique par injections de graisse autologue, prélevée sur le patient lui-même, vient compléter le lifting cervico facial et les blépharoplasties afin d’en améliorer le résultat esthétique et de pérenniser le rajeunissement facial.

Reconstruction des volumes du visage

Les injections de graisse au niveau du visage

Si l’utilisation de graisse autologue comme tissu de comblement en chirurgie plastique date de la fin du 19e siècle, le lipofilling du visage en association avec le lifting cervico facial et les blépharoplasties ne s’est répandue que récemment.

L’intérêt d’associer ces deux méthodes repose d’une part sur les caractéristiques physiopathologiques du vieillissement du visage qui associe relâchement cutané et perte de volume, et d’autre part sur les propriétés du greffon graisseux. Riche en cellules souches et en facteurs de croissance comme en hormone, elle a une capacité d’induction tissulaire dans les régions injectées. La peau devient plus lisse et plus éclatante ; on peut à proprement parler de rajeunissement ou « rejuvenation » au niveau des régions traitées.

La technique du lipofilling du visage consiste à prélever, traiter, puis injecter de la graisse autologue. Elle porte également le nom de Lipostructure du visage, et en fonction de la taille et du plan dans lequel seront injectés les greffons graisseux, on parle de macrofat, de microfat ou de nanofat. La graisse autologue est le produit « volumateur » de référence. Elle est présente habituellement en grande quantité́. Elle permet d’obtenir un effet durable, plus durable que celui obtenu avec les produits de synthèse tels que l’acide hyaluronique. Cette méthode est délicate. Elle exige de restituer à chaque patient un visage harmonieux aux volumes bien distribués.

Classiquement, on distingue 2 catégories d’injections de graisse au niveau du visage :

  • Les injections qui potentialisent les effets d’un lifting cervico-facial et des blépharoplasties
  • Les injections qui complètent les effets d’un lifting cervico-facial et des blépharoplasties

 

Les injections potentialisantes

Parmi les lipostructures du visage potentialisantes d’un lifting cervico facial et des blépharoplasties, on retient

 

  • Le menton : L’injection de graisse au niveau du menton peut mimer l’effet d’un petit implant. Elle permet de bien définir et de renforcer la région mentale, le sillon sus-mentonnier ainsi que l’ovale du visage. Néanmoins, on doit garder à l’esprit que l’augmentation du menton par injection de graisse est réservée de préférence aux petites augmentations. Toute augmentation graisseuse importante expose au risque d’obtenir un menton globuleux et mal défini. Une génioplastie osseuse ou prothétique est plutôt nécessaire pour les patients qui nécessitent une augmentation significative du menton. Enfin, chez certains patients, des injections d’acide hyaluronique peuvent produire de très bons résultats.

 

  • La ligne mandibulaire: L’injection de graisse permet d’améliorer la forme du visage et de mimer l’effet apporté par certains implants d’apposition mandibulaire. Elle est un puissant outil complémentaire au lifting cervico-facial, palliant les déficiences de contour que l’on peut rencontrer chez les sujets âgés ou après les liftings qui ont tendance à aggraver l’insuffisance de projection latérale. L’injection de graisse va permettre d’élargir le visage et donc d’en améliorer les proportions. Elle permet également d’obtenir une ligne ininterrompue du menton à la partie postérieure de la mandibule ce qui produit une amélioration esthétique importante chez la femme comme chez l’homme.
  • Les commissures : L’injection du pli d’amertume améliore la région des commissures et évite l’effet triste et amer de la bouche. Malheureusement la volumétrie de cette région est insuffisante pour traiter l’intégralité du problème dont l’origine est multifactorielle. Un traitement de l’origine musculaire du pli d’amertume peut être réalisé par des d’injections de toxine botulique si l’on veut obtenir un résultat de meilleure qualité.

 

  • Les sillons nasogéniens: La création du sillon nasogénien est en partie due à l’atrophie osseuse du maxillaire supérieur et à la perte de projection qui en résulte. L’injection de graisse au niveau des sillons nasogéniens n’est pas aussi efficace que l’injection d’acide hyaluronique, car la graisse est plus souple que les produits de comblement synthétiques.

 

  • Les pommettes et les paupières inférieures: Avec l’âge, et contrairement au sujet jeune, la ligne de démarcation entre la paupière inférieure et la pommette est nette et la paupière inférieure apparaît comme allongée. L’atrophie des pommettes augmente par ailleurs la visibilité des cernes et des poches graisseuses des paupières inférieures. Le traitement de cette région ne repose pas uniquement sur la résection des poches graisseuses. Une exérèse simple aboutirait à une dépression et un aspect vieilli alors qu’en pratique l’association à l’injection de graisse dans la région va permettre de reconstruire la pommette, de remplir la vallée des larmes et la cerne, et donc de raccourcir la hauteur de la paupière inférieure ce qui est synonyme de jeunesse.
  • Les paupières supérieures: L’injection de graisse va permettre d’éliminer le creux et l’apparence âgée qu’il génère.

 

Les injections complémentaires

Parmi les lipostructures du visage complémentaires au lifting cervico facial et aux blépharoplasties, on retient

  • Le front, les sourcils et la glabelle : L’objectif de la lipostructure du front et de la glabelle est d’obtenir un front convexe et de masquer les bosses frontales responsables de la masculinisation du visage. L’objectif du remplissage de la région des sourcils est de les remettre en bonne position. La technique de lipofilling du visage au niveau de la région fronto-glabellaire permet également d’améliorer la texture et l’éclat de la peau.
  • Les tempes : La correction de l’atrophie temporale contribue à l’harmonie du résultat. L’objectif est d’obtenir des tempes moins creuses, de masquer la crête temporale et la partie supérieure de l’arcade zygomatique.

 

  • La région péribuccale : Le traitement de la région péribuccale repose classiquement sur des traitements de surface, laser peeling et dermabrasion. Ces traitements agissent sur la surface de la peau mais n’ont pas d’effet sur la perte de la graisse sous-cutanée péribuccale. Des d’injections de microfat et de nanofat sont réalisées entre la peau et les muscles des lèvres. Elles contribuent à reconstruire les volumes, en particulier à recréer l’arc de cupidon et les crêtes philtrales, et à masquer les rides.

 

  • Les lèvres : La technique de lipofilling du visage au niveau des lèvres permet d’obtenir un résultat naturel et durable mais le plus souvent sous-corrigé. Les sur-corrections sont en effet quasi impossibles avec les lipostructures du visage sauf lorsqu’elles sont répétées.
  • Les lobes d’oreille : La technique de lipostructure du visage au niveau des lobes va permettre de repulper et de rajeunir les lobes flétris, ridés et rendus plus fins en vieillissant. Cette injection améliore la transition entre le lobe de l’oreille et la joue, et, en particulier, contribue à la correction des déformations associées à certains types de lifting.

 

En associant la volumétrie au lifting, on change de rôle, de tailleur, retirant l’excès de peau, on devient sculpteur, remodelant les visages avec pour objectif de restaurer l’harmonie propre aux visages jeunes.

Plus de détails sur le lipofilling du visage

La première consultation permet d’analyser les volumes du visage et d’établir le plan de traitement en accord avec chaque demande.

Des photographies anciennes, visage plus jeune et plus rempli, sont généralement demandées. Elles permettent d’affiner l’analyse volumétrique et les prévisions de volume de graisse à injecter.

La technique de lipostructure du visage est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales du visages sont prises.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions et de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises.

L’arrêt du tabac est important afin d’améliorer la prise de la greffe. On considère qu’au visage la graisse prend à 50-70%

Après un lipofilling du visage, l’éviction sociale dure en général de 2 semaines. Elle est plus importante la 1ere semaine, obligeant parfois au confinement, puis diminue progressivement. La prise en charge médico-chirurgicale est très focalisée sur la réduction de cette éviction sociale par la prévention des ecchymoses (bleus) et des œdèmes.

Les ecchymoses sont prévenues par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Homéopathie par Arnica avant et après l’intervention
  • Évitement absolu de la prise d’aspirine et d’AINS 10 jours avant l’intervention
  • Acide Tranexamique (EXACYL) par voie générale pendant l’intervention

 

Les œdèmes sont également prévenus par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Régime peu salé 10 jours avant l’intervention
  • Drainage par un kinésithérapeute spécialisé

 

Une visite pré anesthésique et une prise de sang sont nécessaires au plus tard 48 heures avant l’intervention de lipofilling du visage.

L’entrée à l’hôpital Américain ou à la Clinique Turin se fait le jour de l’intervention.

Elle dure habituellement une heure.

Une nuit d’hospitalisation est habituelle si le geste est associé à une autre intervention sur le visage, sinon la lipostructure du visage peut être réalisée en ambulatoire.

Un pansement « masque » est mis en place sur les régions injectées pour limiter l’œdème et stabiliser les greffes adipocytaires afin d’augmenter leur prise.

La lipostructure du visage n’est pas une intervention douloureuse. Il n’y a pas de cicatrices.

Les visites de contrôle ont lieu 1 fois par semaine pendant 15 jours puis s’espacent progressivement. Elles permettent de s’assurer de la bonne cicatrisation et de mesurer la prise de la greffe.

Le résultat d’un lipofilling du visage apparaît au bout de 3 mois, sa durée de vie est importante, mais elle exige une stabilité pondérale. En cas d’amaigrissement les zones injectées se creuseront, et en cas de prise de poids elles augmenteront de volume, source exceptionnellement  d’hypercorrection.

Lire plus

Autres interventions

Rajeunissement des lèvres et de la région péribuccale

Le traitement des lèvres correspond à une demande soit d’une modification de leur forme et du leur volume, et s’effectue par injection d’acide hyaluronique, soit de rajeunissement. La méthode médicale n’est alors qu’une partie de ce traitement, et certaines interventions chirurgicales peuvent être envisagées.

Rajeunissement fronto temporal et des sourcils

Le front correspond au tiers supérieur du visage. Son vieillissement qui associe rides, perte de volume et chute des sourcils alourdissant le regard est souvent négligé. Son traitement est pourtant très efficace par l’éclat qu’il apporte au visage.

Rajeunissement des paupières

Le vieillissement du regard est caractérisé par des paupières supérieures lourdes et creuses et des paupières inférieures allongées avec des poches. La blépharoplastie est la méthode de choix pour lutter efficacement et durablement contre leur vieillissement.

Rajeunissement de l’ovale et du cou

Le vieillissement cervico facial se manifeste par un visage affaissé et un cou relâché. Le lifting cervico facial est la méthode de choix pour lutter efficacement et durablement contre ces relâchements du bas du visage et du cou.

Une question ? Prendre rendez-vous ?