Accueil / Visage / Rajeunissement du visage / Rajeunissement des paupières

Rajeunissement des paupières

Blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières

« Le regard donne la beauté plus qu’il ne la reçoit ». Il joue un rôle social important et son état est souvent commenté par les autres. Nombreux sont celles et ceux qui se sont fait reprocher d’avoir l’air fatigué sans l’être réellement.

Rajeunissement des paupières

Pourquoi avoir recours à la chirurgie esthétique des paupières ?

La jeunesse des paupières est caractérisée par leur plénitude en haut et leur brièveté en bas. Les déformations liées au temps les plus fréquentes associent :

  • Des paupières supérieures lourdes et tombantes, en rapport avec un excès de peau qui peut parfois masquer les cils, associé à une poche graisseuse interne et un aspect « creux » à leur partie moyenne
  • Des paupières inférieures allongées avec des poches graisseuses et un creux sous-jacent au niveau de la vallée des larmes et du cerne.

 

Les premières interventions de chirurgie esthétique des paupières consistaient en général à retirer l’excès cutané des paupières supérieures et les poches graisseuses des paupières supérieures et inférieures. Dans certains cas, l’excès cutané des paupières inférieures était également retiré. Ce type de blépharoplasties pouvaient prendre un aspect creusé très disgracieux, qualifié par les Anglo-saxons de « Surgical look », notamment lors des interventions itératives.

Pour corriger cet aspect « artificiel », les techniques de chirurgie esthétique des paupières les plus modernes bénéficient de la combinaison d’avancées techniques. À l’élimination de l’excès cutané, on associe une gestion des volumes plus complexe. La volumétrie palpébrale actuelle consiste désormais à enlever les excès de graisse des poches palpébrales inférieure et supérieure comme cela se faisait auparavant, mais de plus à injecter de la graisse afin de traiter la perte de volume liée d’une part à l’atrophie globale de la région et d’autre part à celle secondaire à la résection cutanée à la paupière supérieure. L’ injection de graisse dans la région va permettre d’éliminer le creux de la paupière supérieure et l’apparence âgée qu’il génère, mais aussi de remplir la vallée des larmes et la cerne, et donc de raccourcir la hauteur de la paupière inférieure, ce qui est synonyme de jeunesse. Cette technique plus complète permet donc d’améliorer l’impression de rajeunissement et la durée d’efficacité.

Il s’agit donc de modeler le regard pour que ce dernier retrouve l’impression de bonne santé et de plénitude.

Cependant, le traitement des paupières est parfois insuffisant, surtout en cas de ptôse des sourcils qui participe au caractère « lourd » du regard. Aussi, son rajeunissement doit être envisagé en associant les blépharoplasties au traitement des sourcils.

Plus de détails sur les blépharoplasties

La première consultation permet d’analyser les paupières, les volumes et les structures adjacentes, en particulier les sourcils, et d’établir le plan de traitement en accord avec chaque demande.

Des photographies anciennes, visage plus jeune et plus rempli, sont généralement demandées. Elles permettent d’affiner l’analyse volumétrique et les prévisions de volume de graisse à retirer et à injecter.

La technique de chirurgie esthétique des paupières est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales du visages sont prises.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions et de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises.

L’arrêt du tabac est important afin d’éviter la souffrance cutanée et d’améliorer la prise de la greffe. On considère qu’au visage la graisse prend à 50-70%.

L’éviction sociale dure en général 2 semaines. Elle est plus importante la 1ere semaine, obligeant parfois au confinement, puis diminue progressivement. La prise en charge médico-chirurgicale est très focalisée sur la réduction de cette éviction sociale par la prévention des ecchymoses (bleus) et des œdèmes.

Les ecchymoses sont prévenues par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Homéopathie par Arnica avant et après l’intervention
  • Évitement absolu de la prise d’aspirine et d’AINS 10 jours avant l’intervention
  • Acide Tranexamique (EXACYL) par voie locale ou générale pendant l’intervention
  • Maintien d’une tension artérielle stable pendant et après l’intervention

 

Les œdèmes sont également prévenus par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Régime peu salé 10 jours avant l’intervention
  • Perfusion spécifique pendant l’intervention
  • Drainage par un kinésithérapeute spécialisé

 

Un soin particulier est apporté au placement des cicatrices.

Classiquement, elles sont dissimulées

 

  • Au niveau des paupières supérieures, dans le pli palpébral et se prolongent dans une ride de la patte d’oie. Cette cicatrice supérieure est quasi invisible.
  • Au niveau des paupières inférieures, la résection des poches graisseuses inférieures est toujours faite par voie conjonctivale, c’est-à-dire en incisant l’intérieur de la paupière inférieure, ce qui ne laisse pas de cicatrice visible. Afin d’améliorer la récupération de la paupière inférieure, lorsqu’il faut retirer l’excès cutané inférieur s’il existe, une cicatrice supplémentaire située juste sous le rebord ciliaire inférieur est ajoutée. Cette voie d’abord « double » est employée pour diminuer le risque d’œil rond en post opératoire. Cette cicatrice inférieure supplémentaire est quasi invisible.

 

 

Une visite pré anesthésique et une prise de sang sont nécessaires au plus tard 48 heures avant l’intervention de chirurgie esthétique des paupières.

L’entrée à l’hôpital Américain ou à la Clinique Turin se fait le jour de l’intervention.

Elle dure habituellement 1 à 2 heures.

Une nuit d’hospitalisation est habituelle si le geste est associé à une autre intervention sur le visage, sinon l’intervention peut être réalisée en ambulatoire.

Un pansement « masque » est mis en place sur les paupières inférieures pour limiter l’œdème et stabiliser les greffes adipocytaires afin d’augmenter leur prise.

La blépharoplastie comme la lipostructure ne sont pas douloureuses.

La sortie est faite après contrôle chirurgical.

Un pansement est habituellement mis en place la nuit sur les paupières pour éviter les irritations de l’œil. La journée, les cicatrices sont laissées à l’air libre.

Les visites de contrôle ont lieu 2 fois par semaine pendant 15 jours puis s’espacent progressivement. Elles permettent de s’assurer de la bonne cicatrisation et de retirer le pansement « masque » et les fils.

Le maquillage des paupières est autorisé une semaine après l’ablation des fils.

Le résultat d’une blépharoplastie apparaît au bout de quelques mois. La durée de vie de la chirurgie esthétique des paupières est le plus souvent importante, les poches graisseuses ne récidivant que très rarement. En revanche, la peau continue de se relâcher. En effet, on traite le « symptôme » relâchement et non pas la cause, puisque la perte d’élasticité est définitive et qu’on ne peut pas remplacer la peau. Ainsi, habituellement, on considère qu’une blépharoplastie réalisée dans les règles de l’art « dure » 10 ans.

Lire plus

Autres interventions

Reconstruction des volumes du visage

L’approche volumétrique du vieillissement du visage permet par des injections de graisse autologue de le repulper. Il complète les effets des liftings et des blépharoplasties afin d’améliorer le résultat esthétique et de pérenniser le rajeunissement facial.

Rajeunissement de l’ovale et du cou

Le vieillissement cervico facial se manifeste par un visage affaissé et un cou relâché. Le lifting cervico facial est la méthode de choix pour lutter efficacement et durablement contre ces relâchements du bas du visage et du cou.

Rajeunissement des lèvres et de la région péribuccale

Le traitement des lèvres correspond à une demande soit d’une modification de leur forme et du leur volume, et s’effectue par injection d’acide hyaluronique, soit de rajeunissement. La méthode médicale n’est alors qu’une partie de ce traitement, et certaines interventions chirurgicales peuvent être envisagées.

Rajeunissement fronto temporal et des sourcils

Le front correspond au tiers supérieur du visage. Son vieillissement qui associe rides, perte de volume et chute des sourcils alourdissant le regard est souvent négligé. Son traitement est pourtant très efficace par l’éclat qu’il apporte au visage.

Une question ? Prendre rendez-vous ?