Accueil / Visage / Rajeunissement du visage / Rajeunissement fronto temporal et des sourcils

Rajeunissement fronto temporal et des sourcils

Rajeunissement fronto-temporal et sourcilier

« On a l’âge, après tout, qu’on porte sur son front » écrivit Émile Auger dans sa comédie, Gabrielle.

Le front, en pratique le tiers supérieur du visage correspond anatomiquement à la région fronto-temporo-glabellaire. Les sourcils le séparent du tiers moyen du visage.
Le front a une fonction motrice et intervient dans la mimique.

Rajeunissement fronto temporal et des sourcils

Le vieillissement du front et des tempes

La physiopathologie du vieillissement du front et des tempes se fait selon les 4 modalités habituelles qu’il est utile de prendre en compte pour traiter la région de manière satisfaisante.

  1. La surface de la peau change et devient scléreuse. Les pores se dilatent, les tâches et la couperose apparaissent et les micro-ridules se forment.
  2. Sous la peau, les muscles peauciers, contribuant à la mimique, se contractent et se relâchent sans cesse. A force, apparaissent les rides « hyperkinétiques », principalement au niveau du front (rides frontales), de la glabelle (rides du lion) et des tempes (rides de la patte d’oie).
  3. Le relâchement cutané par perte d’élasticité se manifeste au niveau du front et des tempes par une ptôse des sourcils, le plus souvent dans leur partie externe, la queue du sourcil, et donne un aspect « lourd » au regard.
  4. Les tissus du front et des tempes perdent leur volume. Cette atrophie concerne principalement l’os, principal volumateur du visage, dont la forme se modifie également, mais aussi les parties molles : la graisse, les muscles et la peau. Globalement, du fait des modifications du squelette et des parties molles liées à l’âge, le front convexe chez l’individu jeune devient concave, des bosses apparaissent, la glabelle devient plate, la région sourcilière s’atrophie, et les tempes se creusent faisant saillir les crêtes temporales en haut et l’arcade zygomatique en bas. La visibilité́ du cadre orbitaire supérieur s’amplifie avec l’augmentation de la projection de la partie supéro-externe de l’orbite osseuse. Le tout aboutit à une masculinisation du visage chez les femmes.

Lifting frontal ou lifting des sourcils

Les 2 composantes majeures de vieillissement fronto-temporal sont d’une part, l’apparition des rides d’expression qui sont facilement traitées par des injections de toxine botulinique, et d’autre part l’atrophie qui doit idéalement être traitée par des injections de graisse, ou lipostructure au bloc opératoire ou d’acide hyaluronique au cabinet, en particulier chez les femmes. L’un des objectifs est d’obtenir un front convexe, de masquer les bosses frontales responsables de la masculinisation du visage, de remplir la région des sourcils permettant ainsi de les remettre à la bonne position et d’améliorer la texture et la lumière de la peau. La correction de l’atrophie temporale fait partie de la recherche d’harmonie du résultat. Il s’agit d’obtenir des tempes moins creuses, de masquer la crête temporale et la partie supérieure de l’arcade zygomatique.

Le relâchement cutané à l’origine de la ptôse des sourcils, peut également être traité. Une ptôse de la partie externe des sourcils est traitée par lifting temporal, alors que la ptôse globale est traitée par lifting frontal. Enfin, la résection supra-sourcilière est une méthode de lifting des sourcils par abord direct qui dans certains cas peut être proposée et qui permet de replacer les sourcils grâce à une résection cutanée située juste aux dessus de ceux-ci. Ces interventions de lifting du front ou de lifting des tempes sont souvent associées à des blépharoplasties et une lipostructure.

Plus de détails sur le lifting frontal ou lifting des sourcils

La première consultation permet d’analyser le ptôse sourcilière, et les volumes de la région fronto-temporo-glabellaire afin d’établir le plan de traitement en accord avec chaque demande.

Des photographies anciennes, visage plus jeune et plus rempli, sont généralement demandées. Elles permettent d’affiner l’analyse et de confirmer les indications retenues.

La technique est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales du visages sont prises.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions et de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises.

La coloration des cheveux doit être faite juste avant l’intervention car après elle risque de pigmenter les cicatrices en cas de lifting frontal ou temporal.

L’arrêt du tabac est important afin d’éviter la souffrance cutanée et d’améliorer la prise de la greffe si elle est associée à l’intervention. On considère qu’au visage la graisse prend à 50-70%

L’éviction sociale dure en général de 2 semaines. Elle est plus importante la 1ere semaine, obligeant parfois au confinement, puis diminue progressivement. La prise en charge médico-chirurgicale est très focalisée sur la réduction de cette éviction sociale par la prévention des ecchymoses (bleus) et des œdèmes.

Les ecchymoses sont prévenues par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Homéopathie par Arnica avant et après l’intervention
  • Évitement absolu de la prise d’aspirine et d’AINS 10 jours avant l’intervention
  • Acide Tranexamique (EXACYL) par voie locale ou générale pendant l’intervention
  • Maintien d’une tension artérielle stable pendant et après l’intervention

Les œdèmes sont également prévenus par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Régime peu salé 10 jours avant l’intervention
  • Perfusion spécifique pendant l’intervention
  • Drainage par un kinésithérapeute spécialisé

Un soin particulier est apporté au placement des cicatrices. Ce dernier est toujours le même en cas de lifting temporal ou de lifting des sourcils, en revanche le choix du positionnement des cicatrices de lifting frontal est déterminé par :

  • La longueur du front
  • La position de la ligne d’implantation des cheveux

Classiquement les cicatrices sont placées :

Dans le cuir chevelu (intracapillaire) pour le lifting temporal et pour le lifting frontal si le front est court, la cicatrice est alors invisible.
Devant la ligne d’implantation des cheveux (précapillaire) pour le lifting frontal si le front est long afin d’éviter d’allonger encore plus ce dernier. La cicatrice est alors très discrète car grâce à une subtilité technique les cheveux repoussent à travers elle.

 

 

Juste au-dessus des sourcils, à la limite de la zone glabre, en cas de lifting des sourcils par abord direct.

Une visite pré anesthésique et une prise de sang sont nécessaires au plus tard 48 heures avant l’intervention.
L’entrée à l’hôpital Américain ou à la Clinique Turin se fait le jour de l’intervention.

Elle dure habituellement 1 à 2 heures.

Une nuit d’hospitalisation est habituelle si on associe plusieurs interventions sur le visage, sinon l’intervention peut être réalisée en ambulatoire.

La sortie est faite après contrôle chirurgical.

Ces interventions ne sont habituellement pas douloureuses, cependant une sensation de gêne ou de tension est habituelle.

Le premier shampoing est autorisé au 2e jours post opératoire après avoir retiré le pansement en cas de lifting du front ou de lifting des tempes.

Les cicatrices sont ensuite laissées à l’air libre.

Les visites de contrôle ont lieu 2 fois par semaine pendant 15 jours puis s’espacent progressivement. Elles permettent de s’assurer de la bonne cicatrisation et de retirer les fils ou les agrafes situées dans le cuir chevelu.

Le résultat d’un lifting frontal, d’un lifting temporal ou d’une résection supra-sourcilière apparaît au bout de 2 ou 3 mois.

Sa durée de vie est dépendante de l’âge et de la qualité de la peau. En effet, le chirurgien traite le « symptôme » relâchement et non pas la cause, puisque la perte d’élasticité est définitive et qu’on ne peut pas remplacer la peau. Le chirurgien doit donc s’adapter à chaque type de peau.

Habituellement, on considère qu’une intervention réalisée correctement « dure » une dizaine d’année, en particulier si elle est entretenue par des injections régulières de toxine botulique et d’acide hyaluronique.

Lire plus

Autres interventions

Rajeunissement de l’ovale et du cou

Le vieillissement cervico facial se manifeste par un visage affaissé et un cou relâché. Le lifting cervico facial est la méthode de choix pour lutter efficacement et durablement contre ces relâchements du bas du visage et du cou.

Rajeunissement des lèvres et de la région péribuccale

Le traitement des lèvres correspond à une demande soit d’une modification de leur forme et du leur volume, et s’effectue par injection d’acide hyaluronique, soit de rajeunissement. La méthode médicale n’est alors qu’une partie de ce traitement, et certaines interventions chirurgicales peuvent être envisagées.

Rajeunissement des paupières

Le vieillissement du regard est caractérisé par des paupières supérieures lourdes et creuses et des paupières inférieures allongées avec des poches. La blépharoplastie est la méthode de choix pour lutter efficacement et durablement contre leur vieillissement.

Reconstruction des volumes du visage

L’approche volumétrique du vieillissement du visage permet par des injections de graisse autologue de le repulper. Il complète les effets des liftings et des blépharoplasties afin d’améliorer le résultat esthétique et de pérenniser le rajeunissement facial.

Une question ? Prendre rendez-vous ?