Accueil / Silhouette / Médecine esthétique du corps / Augmentation des fesses par injection d’acide hyaluronique

Augmentation des fesses par injection d’acide hyaluronique

L’augmentation non chirurgicale des fesses par injection d’acide hyaluronique : Hyacorp

Certains patients ne font pas la demande d’amélioration de leur silhouette par refus d’être opéré, d’être porteur de corps étrangers, ou d’avoir des cicatrices.

Il existe désormais une alternative médicale à l’intervention d’augmentation des fesses, sans prothèse ni lipofilling.
Elle repose sur des injections d’acide hyaluronique dont le but est :

    – D’augmenter le volume et la projection de fesses naturellement petites et plates.
    – De restaurer le volume et la projection des fesses après une perte de poids.

Augmentation des fesses par injection d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique, la solution en médecine esthétique corporelle

De très nombreux produits de comblement sont disponibles sur le marché. Parmi ces produits, certains sont non biodégradables et persistent in situ indéfiniment. Ils sont interdits en France en raison des dramatiques complications qu’ils peuvent engendrer. Parmi les produits biodégradables, l’acide hyaluronique est le seul disponible sur le marché à pouvoir être injecté en grande quantité. Ses propriétés et les complications liées à son utilisation sont bien connues. Il a fait l’objet de nombreuses études cliniques.

L’acide hyaluronique a été isolé pour la première fois en 1934. Ses propriétés exceptionnelles expliquent depuis son large usage en médecine, et en particulier dans la chirurgie de la cataracte, dans la prise en charge des pathologies articulaires rhumatologiques, dans la cicatrisation des plaies… L’acide hyaluronique est également employé en médecine esthétiques depuis les années 1990, pour ses propriétés volumétriques qui sont particulièrement intéressantes.

L’acide hyaluronique est un biopolymère dont la structure chimique est commune à toutes les espèces : humaine, animale, végétale ou bactérienne. Il est un composant majeur de la peau. La durée de vie l’acide hyaluronique dans les tissus est très brève. Dégradé par la hyaluronidase, il se renouvelle complètement en moins d’un jour au niveau de l’épiderme et un tiers par jour au niveau du derme. Au cours du vieillissement, la diminution de la quantité́ d’acide hyaluronique produite et une modification de sa nature induisent une détérioration de la qualité de la peau. Apparaissent alors un dessèchement cutané, une atrophie dermique, un ralentissement de la cicatrisation des plaies, et une plus grande fréquence des vergetures. De plus, au moment de la ménopause, la chute de la production de progestérone et d’estrogènes contribue à un abaissement considérable de l’acide hyaluronique dans le derme. L’acide hyaluronique possède également des propriétés antioxydantes jouant ainsi un rôle protecteur vis-à-vis du vieillissement cutané notamment en protégeant la peau des radiations solaires.

Les laboratoires de dermatologie esthétiques ont compris l’intérêt de cette molécule biocompatible aux propriétés hydrophiliques et viscoélastiques exceptionnelles et proposent aujourd’hui diverses préparations d’acide hyaluronique dont les caractéristiques déterminent le site, la profondeur de l’injection, l’effet volumateur ou non de l’injection, et la durée de cet effet. Les produits utilisés pour augmenter le volume des fesses sont les plus volumateurs et les plus denses. Une seule marque est disponible sur le marché en France, le Hyacorp, qui se présente sous forme de seringues de 20 ml, en 2 densités, forte et très forte.

Les injections d’acide hyaluronique sont généralement bien tolérées. Le plus fréquent des effets secondaires est la surcorrection. Cet effet secondaire, très inesthétique et très visible, persiste souvent très longtemps. L’acide hyaluronique peut cependant être éliminé au moyen d’un « antidote », la hyaluronidase, dont l’injection peut diminuer ou faire disparaitre cette surcorrection. La vérification préalable de l’absence d’allergie à ce traitement est indispensable. Elle se fait au moyen d’un test intradermique qui consiste à injecter une très faible dose de hyaluronidase à la face antérieure de l’avant-bras. L’observation d’une réaction dans la demi-heure suivant le test interdit toute injection de ce produit. De même, une réaction retardée à 48 heures interdit également son utilisation. En dehors de situations urgentes, exceptionnelles, ce test doit donc être réalisé au moins deux jours avant la mise en œuvre de la correction.

Cette intervention s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, et le comblement des fesses par acide hyaluronique permet une augmentation modérée voir importante.

L’analyse précise des fesses permet d’aboutir à une solution personnalisée et « sur-mesure », dans le but d’offrir un joli résultat. Un protocole détaillé des zones injectées est établi et la quantité prévisionnelle d’acide hyaluronique injecté est décidée.

L’injection d’acide hyaluronique dans les fesses présente comme particularité la nécessité d’être faite au moyen d’un instrument spécial, une canule.  L’objectif est d’améliorer la précision des injections et de diminuer le risque d’injection intramusculaire ou de traumatisme vasculaire qui pourrait aboutir à des saignements.

Plus de détails sur l’injection des fesses par hyacorp

La première consultation permet d’analyser les fesses afin de déterminer les zones qui peuvent bénéficier d’une injection et pour établir la quantité de produit nécessaire au résultat en accord avec chaque demande.

La technique est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales des fesses sont prises.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions, de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises et de réaliser l’acte.

L’arrêt de la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires dans les 10 jours qui précèdent l’intervention est indispensable pour réduire le risque hémorragique.

Les injections sont tous réalisées au cabinet. La technique est très différente de celle utilisée pour les injections de graisse. L’acide hyaluronique est injecté en bolus dans le plan situé entre les muscles fessiers et la graisse des fesses. Une anesthésie locale préalable est réalisée afin de supprimer les douleurs.

L’éviction sociale est minime voir le plus souvent absente. Il faut éviter la station assise prolongée et privilégier la station debout ou allongée sur le ventre pendant 2 ou 3 jours. La prise en charge médicale est très focalisée sur le traitement des douleurs post interventionnelles qui peuvent être modérées pendant quelques jours.

Il n’y a pas de cicatrices.

Des visites de contrôle sont nécessaires pour apprécier la tolérance et le résultat.

Les résultats des traitements de médecine esthétique sont obtenus très rapidement, en quelques jours. En revanche leur durée de vie est limitée.

Cette intervention peut être réalisée dès que le patient est majeur et est réalisable toute la vie.

Lire plus

Autres interventions

Réduction des masses graisseuses par cryolipolyse

Certains patients présentent des surcharges graisseuses localisées qui sont résistantes à l’amaigrissement ou à l’exercice physique. Cependant ils ne font pas la demande d’amélioration de leur silhouette par refus d’être opérés. Il existe désormais une alternative médicale à l’intervention de lipoaspiration. Elle repose sur une méthode moderne, le Coolsculpting, seule machine de cryolipolyse brevetée, autorisée aux USA et ayant prouvé son efficacité.

Une question ? Prendre rendez-vous ?