Accueil / Visage / Embellissement du visage / Abaissement de la ligne d’implantation des cheveux

Abaissement de la ligne d’implantation des cheveux

Chirurgie d’abaissement de la ligne frontale

Le front peut parfois apparaitre trop allongé chez certaines femmes. La ligne d’implantation semble placée trop en arrière, plus vraiment sur le front mais plutôt sur la partie antérieure du crâne. Il existe une intervention de chirurgie esthétique qui permet l’abaissement de la ligne frontale.

Abaissement de la ligne d’implantation des cheveux

Pourquoi avoir recours à une chirurgie d’abaissement du front ?

Le front, en pratique le tiers supérieur du visage correspond anatomiquement à la région fronto-temporo-glabellaire.  Les sourcils le séparent du tiers moyen du visage. Cette région a une fonction motrice et intervient dans la mimique.

Chez certaines personnes le front peut être exagérément long et laisse apparaître la partie débutante du crâne. Même si cela est fréquent chez l’homme en raison d’une calvitie, cela ne l’est pas chez la femme qui conserve une ligne d’implantation dont la position est identique tout au long de sa vie. Ainsi une ligne d’implantation exagérément haute sur le front d’une femme donne une disgracieuse impression de front dégarni et motive la demande de chirurgie d’abaissement du front.

Plus de détails sur l’intervention de l’abaissement de la ligne frontale

La première consultation permet d’analyser la longueur du front, la position de la ligne d’implantation des cheveux, la densité capillaire et la forme du crâne afin d’établir le plan de traitement en accord avec chaque demande.

La technique de chirurgie d’abaissement du front est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales du visages sont prises.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions et de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises.

La coloration des cheveux doit être faite juste avant l’intervention d’abaissement de la ligne frontale car après elle risque de pigmenter les cicatrices.

L’arrêt du tabac est important afin d’éviter la souffrance cutanée et d’améliorer la cicatrisation.

L’éviction sociale dure en général de 2 semaines. Elle est plus importante la 1ère semaine, obligeant parfois au confinement, puis diminue progressivement. La prise en charge médico-chirurgicale est très focalisée sur la réduction de cette éviction sociale par la prévention des ecchymoses (bleus) et des œdèmes.

Les ecchymoses sont prévenues par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Homéopathie par Arnica avant et après l’intervention
  • Évitement absolu de la prise d’aspirine et d’AINS 10 jours avant l’intervention
  • Acide Tranexamique (EXACYL) par voie locale ou générale pendant l’intervention
  • Maintien d’une tension artérielle stable pendant et après l’intervention

 

Les œdèmes sont également prévenus par des protocoles médicaux en accord avec les médecins anesthésistes. Ces protocoles associent :

  • Régime peu salé 10 jours avant l’intervention
  • Perfusion spécifique pendant l’intervention

 

Un soin particulier est apporté au placement des cicatrices de chirurgie d’abaissement du front. Classiquement les elles sont dissimulées :

  • D’une part, juste au niveau de la ligne d’implantation des cheveux, c’est la partie précapillaire. La cicatrice est alors très discrète et grâce à une subtilité technique, les cheveux repoussent à travers elle.
  • D’autre part, dans le cuir chevelu, intracapillaire, à chaque extrémité de la cicatrice précapillaire, longitudinalement d’avant en arrière. La cicatrice est alors invisible.

Le choix de leur longueur est déterminé par la longueur du front et la position de la ligne d’implantation des cheveux. Plus le front est long, plus les cicatrices intracapillaires, situées dans le cuir chevelu vont être longues pour pouvoir abaisser suffisamment la ligne frontale.

Une visite pre anesthésique et une prise de sang sont nécessaires au plus tard 48 heures avant la chirurgie d’abaissement du front.

L’entrée à l’hôpital Américain ou à la Clinique Turin se fait le jour de l’intervention.

Elle dure habituellement 2 heures. On ne met habituellement pas de drains en place

Une nuit d’hospitalisation est habituelle.

La sortie est faite après ouverture du pansement et contrôle chirurgical. Un nouveau pansement est habituellement mis en place.

L’abaissement de la ligne frontale n’est pas une intervention douloureuse, cependant une sensation de gêne ou de tension est habituelle.

Le premier shampoing est autorisé au 2e jours post opératoire après avoir retiré le pansement. Les cicatrices sont alors laissées à l’air libre.

Les visites de contrôle ont lieu 2 fois par semaine pendant 15 jours puis s’espacent progressivement. Elles permettent de s’assurer de la bonne cicatrisation et de retirer les fils situés sur la cicatrice frontale et les agrafes situées dans le cuir chevelu.

Le résultat de l’abaissement de la ligne d’implantation des cheveux est certes immédiat, mais c’est au bout de 2 ou 3 mois que l’on considère qu’il est stabilisé. Il faut en effet que les œdèmes disparaissent et que la tension s’équilibre.

Sa durée de vie est indépendante de l’âge et de la qualité de la peau. Habituellement, on considère qu’un abaissement de la ligne d’implantation des cheveux réalisé correctement est définitif.

Lire plus

Autres interventions

Traitements du massif facial par implants

Lorsqu’une augmentation stable et importantes du volume d’une partie du massif facial est nécessaire, en cas de contre-indication à l’utilisation de l’acide hyaluronique, ou d’impossibilité d’injecter de la graisse, le Docteur Christophe Lepage a recours à des implants faciaux crées sur mesure après étude scannographique 3D.

Traitements du menton

Un menton trop effacé ou trop petit peut être traité par diverses techniques chirurgicales ou médicales, et embellir le visage tout en améliorant l’aspect du cou.

Rhinoplastie

Trop court, trop long, trop petit, trop grand, trop plat, trop projeté, trop « ethnique »…. Toutes les anomalies du nez peuvent être corrigées grâce aux dernières techniques de rhinoplastie, de réduction comme d’augmentation.

Affinement des joues

Des joues trop pleines, trop bombées, peuvent être affinées par une intervention visant à diminuer la graisse jugale, les boules de Bichat, sans cicatrice visible.

Otoplastie

Trop décollées, trop grosses ou pas assez ourlées… Les anomalies des oreilles peuvent être corrigées grâce aux nouvelles techniques d’Otoplastie chirurgicale et médicale (EarFold).

Une question ? Prendre rendez-vous ?