Mamelons invaginés

La correction des mamelons invaginés

Le mamelon correspond à la zone un relief d’émergence des canaux galactophoriques au centre de l’aréole et permet la lactation. Il se marque sous l’effet d’une stimulation par contraction du muscle mamillaire. Sa projection est de 3 à 7 mm en moyenne.
Le mamelon peut parfois être ombiliqué, et ne laisse apparaitre aucun relief. On parle alors de mamelon invaginé.

Mamelons invaginés

Les principes de la correction chirurgicale

L’intervention chirurgicale a pour but d’extérioriser le mamelon. L’objectif est morphologique et non pas fonctionnel dans le but d’allaiter, ce dernier n’étant pas rendu plus possible par l’intervention.

L’invagination du mamelon est la conséquence de canaux galactophoriques trop brefs. Il faut sectionner ces canaux en profondeur sous le mamelon pour permettre son émergence.

Une plastie locale constituée par deux lambeaux paramamelonnaires enfouis sous le mamelon est ensuite réalisée et permet de diminuer l’espace mort et l’effet de rétraction cicatricielle qui est source de récidive.

Une suture perimamelonnaire enfouie permet de créer un anneau cutané qui maintien la forme et la projection du mamelon.

Plus de détails sur le traitement des mamelons invaginés

La première consultation permet d’analyser l’aréole et le mamelon. Une tentative d’extériorisation peut être faite afin de vérifier sa taille réelle. En effet, un mamelon court restera court après sa désinvagination.

Le plan de traitement est ainsi établi en accord avec chaque demande.

La technique est expliquée en détail et les complications éventuelles sont expliquées.

Des photographies médicales des seins sont prises.

Une mammographie et une échographie mammaire préopératoire doivent être réalisées. Si le bilan d’imagerie est perturbé, un examen plus approfondi pourra se révéler nécessaire avant l’intervention.

La deuxième consultation permet de répondre aux questions et de s’assurer que l’ensemble des informations ont été transmises et comprises.

L’arrêt de la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires dans les 10 jours qui précèdent l’intervention est indispensable pour réduire le risque hémorragique. L’arrêt de la contraception orale avant l’intervention n’est habituellement pas nécessaire. La prévention des accidents thromboemboliques repose sur le port de bas de contention pendant 8 jours en moyenne.

L’arrêt du tabac est important afin d’améliorer l’oxygénation des tissus et d’éviter les nécroses cutanées. La nécrose totale du mamelon est rare mais possible en cas de section et de traction importante. La cicatrisation renouvelle alors l’aspect invaginé initial.

Une visite pre anesthésique et une prise de sang sont nécessaires au plus tard 48 heures avant l’intervention en cas de neuroleptanalgésie.

L’entrée à l’hôpital Américain ou à la Clinique Turin se fait le jour de l’intervention.

Elle dure habituellement 30 à 60 minutes.

Un soin particulier est apporté au placement de la cicatrice qui est intra-aréolaire, horizontale, de part et d’autre du mamelon et mesure 3 à 4 mm par côté.

Ce geste est réalisé en chirurgie ambulatoire

Un pansement de contention est mis en place sur chaque aréole à la fin de l’intervention.

La sortie est faite après contrôle chirurgical.

La douche est autorisée dès le 1er jour post opératoire sur les cicatrices.

Un pansement est ensuite remis en place sur chaque cicatrice. Ces pansements sont changés tous les jours pendants 8 jours. Puis les cicatrices sont laissées à l’air.

L’éviction professionnelle dure en général de 1 à 2 jours.

Cette intervention n’est pas douloureuse, mais la prise en charge médico-chirurgicale est très focalisée sur le traitement des éventuelles douleurs. Ainsi, des traitements antalgiques sont prescrits par les médecins anesthésistes.

La reprise des activités sportives doit être progressive, à partir d’un mois.

Les visites de contrôle ont lieu quelques jours plus tard puis s’espacent progressivement. Elles permettent de s’assurer de la bonne cicatrisation.

Il n’y a pas de fils à retirer car ces derniers sont résorbables.

Le résultat apparait au bout de quelques mois.

Il peut exister des perturbations de la sensibilité des mamelons. Il s’agit soit d’une diminution, soit d’une augmentation de la sensibilité. Elles sont en général régressives, mais peuvent parfois persister longtemps.

La durée de vie de l’intervention est définitive sous réserve de l’absence de rétraction secondaire à l’origine de récidive.

Cette intervention peut être réalisée dès que la patiente a terminé sa croissance mammaire et est réalisable toute la vie.

Lire plus

Autres interventions

Asymétrie, aplasie, seins tubéreux

Certaines femmes présentent des malformations des seins à type d’aplasie mammaire, ou d’hypoplasie mammaire. D’autres présentes une malformation des seins de type seins tubéreux ou des asymétries mammaires. Le Docteur Christophe Lepage prend en charge ces pathologies en employant les méthodes les plus modernes et les plus fiables.

Une question ? Prendre rendez-vous ?