Accueil / Actualités / Le lifting cervico-facial chez la femme jeune
femme jeune visage

Le lifting cervico-facial chez la femme jeune

Le lifting du visage et du cou est véritablement apparu au cours du XXème siècle. Puis, grâce à l’améliorations des outils mais également des connaissances en anatomie du visage et en particulier du SMAS (Système musculo aponévrotique superficiel de la face), les techniques de lifting cervico-facial se sont perfectionnées.

Ainsi, il est possible de réaliser des liftings CF qui évoluent bien avec le temps et qui respectent l’harmonie et le naturel du visage.

A quel âge peut-on avoir recours à un lifting cervico-facial ?

En général, on dit qu’un lifting cervico-facial peut être réalisé en moyenne à partir de 45 ans. Toutefois, il s’agit finalement d’un âge psychologique, que ce soit pour la patiente ou le médecin. Le choix de recourir à un premier lifting dépend de la qualité de la peau avant tout : certaines femmes vont présenter un relâchement cutané plus important et/ou précoce que d’autres avant cet âge-là, d’autres non. C’est une question d’anatomie, de génétique, mais aussi en fonction du mode de vie, etc.

Lifting chez la femme jeune : de quoi s’agit-il ?

“Femme jeune” est, comme évoqué plus haut, une définition toute relative et plutôt chirurgicale. Un âge précoce serait donc avant 45 ans.

S’il apparait peu probable et peu raisonnable d’intervenir sur une femme de moins de 35 ans, en revanche, chez certaines femmes, des déformations cutanées peuvent être visibles, voire invalidantes, dès 37/38 ans. Elles entrainent en général un air triste, fatigué et peu avenant.

De tout temps, on a pratiqué des liftings thérapeutiques dans le cadre de la chirurgie réparatrice ; on sait donc que cette intervention est réalisable chez des patientes plus jeunes que d’habitude

Pourquoi les femmes jeunes consultent-elles pour un lifting ?

Mes patientes consultent car elles ressentent une gêne, notamment par rapport au décalage entre l’aspect de leur visage, relâché, et le reste de leur corps qui ne présente pas de stigmates liés au temps, que ce soit au niveau des mains, des seins ou des jambes. Ce qui est souvent le cas avant 40 ans. L’aspect vieillissant et fatigué du visage, la perte de contour et l’excès de peau autour des commissures des lèvres, est alors en contraste important vis-à-vis du reste de la silhouette.

A noter que les techniques non-invasives de médecine esthétique visant notamment à traiter la perte de fermeté du visage et de son ovale – injections d’acide hyaluronique en tête, mais également fils tenseurs résorbables, appareils de radiofréquence ou ultrasons –, ont permis de traiter et de prévenir une grande partie des composantes du vieillissement cutané. Néanmoins, il n’existe aujourd’hui aucune réelle méthode pour traiter “radicalement” et médicalement un relâchement cutané déjà installé.

Ensuite, on peut également ajouter qu’avoir l’air plus jeune que son âge est toujours considéré aujourd’hui comme un atout, notamment d’un point de vue social. Persiste une sorte de “rêve” de paraitre avoir 30 ans quand on en a 40… ce qui explique que de plus en plus de femmes plus jeunes (essentiellement des femmes, mais des hommes aussi) poussent la porte du cabinet du chirurgien.

Lifting CF avant 45 ans : quelles sont les indications ?

  • Une ptose cutanée au niveau des bajoues, entrainant la perte de l’ovale du visage.
  • Un excès de peau latéro-commissural ; donnant un air plus âgé que de raison, et ce, même si les volumes du visage sont bien conservés.
  • La perte de l’angle cervico-mentonnier avec un cou qui se relâche, notamment lorsque le cou est fléchi.
  • Les cordes platysmales (fanons) dites statiques, par opposition aux cordes platysmales dynamiques, lesquelles sont très bien traitées à l’aide de la toxine botulinique (Botox), qui va prévenir leur apparition statique.

 

Dans un grand nombre de cas, ces femmes présentent une rétrogénie (menton en arrière) ; le manque de structure osseuse entrainant un relâchement cutané plus visible, poussant ainsi ces femmes à consulter pour un lifting cervico-facial plus jeune.

Les particularités techniques des lifting CF sur femme jeune

On propose typiquement un lifting lamellaire, c’est-à-dire un lifting en plusieurs couches, où il sera question de remettre en tension les structures sous-jacentes relâchées, à savoir la peau et le SMAS.

Il faudra en effet veiller à tirer la peau le moins possible pour garder l’élasticité cutanée au maximum, mais également éviter absolument le “surgical look”, à savoir avoir l’air “tirée”. Au contraire, l’objectif ici est d’apporter de la douceur, de la sensualité.

Aussi la volumétrie est-elle essentielle et il n’est pas rare et même courant d’associer au lifting des injections de graisse autologue (lipostructure) au lifting, et ce afin d’obtenir un visage bien “rempli”, caractéristique d’un visage jeune.

Le décollement de la peau est un point à ne pas négliger car il faut la traiter jusqu’à l’excès latéro-commissural, qui est la plupart du temps le motif principal d’une demande de lifting cervico-facial chez la femme jeune. Ce qui explique pourquoi un lifting deep plane, lors duquel SMAS et muscles platysma sont décollés en monobloc avec la peau, ne sera pas adapté à ce type de déformation.

Avec quoi peut-on combiner un lifting cervico-facial ?

Le lifting CF traite le bas du visage et le cou. Qu’en est-il des paupières, des tempes, des sourcils et du front qui eux aussi subissent les effets du temps et de la gravité ?

On peut donc en profiter pendant la procédure pour rééquilibrer les volumes et “lifter” subtilement le visage grâce au lipofilling. Si le menton est en arrière, on pourra également y remédier par cette technique.

Les injections de graisse autologue auront pour effet de réharmoniser l’ensemble du visage, mais également d’améliorer la qualité de la peau ainsi que la durée et la tenue du lifting dans le temps.

Au besoin, un lifting temporal ou frontal et des blépharoplasties (chirurgie des paupières) peuvent être réalisés de manière concomitante.

Seule l’analyse en consultation avec le Docteur Lepage permettra de déterminer un plan de traitement adapté à chaque cas.

 

Interventions liées

Une question ? Prendre rendez-vous ?