Visage

De nos jours, suite aux développements de la chirurgie esthétique moderne, la majorité des défauts du visage, qu’ils soient constitutionnels ou liés au temps, peuvent être corrigés chirurgicalement dans des conditions de sécurité optimales. Cela concerne tout aussi bien le nez, que le cou ou les yeux.

Lifting cervico facial

 

Rajeunissement du visage par un lifting

Notre visage est une interface avec le monde extérieur, il représente notre individualité et notre personnalité.

Avec le temps, il évolue, mais pas toujours favorablement : la peau se relâche exagérément, l’ovale du visage perd sa régularité, le cou perd son angulation naturelle et s’accompagne éventuellement de « cordes ». Ainsi, le lifting permet de traiter ces disgrâces du vieillissement pour rajeunir l’ovale du visage. Ainsi, le lifting permet de traiter ces disgrâces du vieillissement pour rajeunir l’ovale du visage.

Lifting cervico-facial pour le rajeunissement de votre visage

Le lifting cervico-facial traite le relâchement cutané, mais de manière concomitante, les tissus du visage s’atrophient au fil du temps : les tempes, les joues et les paupières se creusent, les sillons se marquent… Or le lifting ne traite pas l’atrophie. Il faut donc aussi apporter du volume si l’on souhaite obtenir un résultat optimal et naturel. C’est pour cette raison qu’un lipofilling (remplissage du visage avec de la graisse) vous sera fréquemment proposé dans le même temps.

Plus de détails

Le lifting cervico-facial peut être réalisé dès que les signes de vieillissement apparaissent et qu’une demande de correction motivée est formulée, généralement à partir de 40 ans. Cette intervention peut être pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Un lifting cervico-facial peut être réalisée isolément ou être associée à une autre intervention de chirurgie esthétique du visage , chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), lipofilling, lifting temporal…

L’intervention est souvent complétée par des traitements médicaux (peeling, comblement des rides par acide hyaluronique, injection de toxine botulique).

 

Avant l’intervention

Deux consultations avec le chirurgien sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. Essayez d’apporter en consultation des photographies de vous plus jeune, de façon à étudier au mieux l’évolution de votre visage avec le temps.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention.

Des photographies médicales sont toujours réalisées.

Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 10 à 15 jours environ. Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict, afin d’améliorer la cicatrisation et d’éviter les nécroses de la peau. Afin de diminuer l’éviction sociale, une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention, et poursuivi quelques jours après. Un maquillage spécialement adapté vous sera prescrit en cas d’ecchymoses.

 

L’intervention

Vous êtes hospitalisé(e) le jour de l’intervention.
Vous devez impérativement être à jeun.
L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou neuroleptanalgésie. Elle dure de 2 à 4 heures selon les cas.
Les cicatrices sont placées devant et derrière l’oreille, se poursuivant dans les cheveux. La fermeture est effectuée avec du fil résorbable devant et derrière l’oreille et des agrafes dans le cuir chevelu.

visage_lifting-cervico-facial_en-pratique

 

Après l’intervention

Le pansement est retiré le lendemain de l’intervention. Les drains sont retirés en même temps que le pansement.

L’hospitalisation dure une journée, vous sortez le lendemain de votre intervention.
Prévoyez une personne pour accompagner votre retour à domicile. Prévoyez un foulard et en cas d’intervention associée sur les paupières, des lunettes noires.

De façon variable, les jours suivant un lifting, peuvent être présents :

  • Un œdème du visage qui disparaît dans les 3 premières semaines.
  • Des ecchymoses du visage et du cou, souvent asymétriques pendant une dizaine de jours.
  • Une sensation de tension inconfortable du visage, surtout en arrière des oreilles.
  • Une diminution fréquente de la sensibilité des joues et du cou.

Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications.

On observe très rarement des douleurs, qui sont alors soulagées par les traitements antalgiques simples. Les fils sont retirés entre le 8ème et le 15ème jours. Les agrafes sont retirées entre le 15ème et le 21ème jour.
Le maquillage est autorisé au bout de 7 jours.
La première coloration ou permanente est autorisée au bout de 4 à 6 semaines afin d’éviter de pigmenter définitivement les cicatrices.

Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention. Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final. On obtient le plus souvent un effet de rajeunissement appréciable, qui reste toutefois très naturel : le visage n’a pas un aspect « chirurgical » mais au contraire un aspect reposé, détendu et rafraîchi.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.

lipomodelage2

Lipomodelage

 

Injection de graisse dans le visage ou lipofilling

Avec le temps, les tissus du visage s’atrophient : les tempes, les joues et les paupières se creusent, les sillons se marquent et l’ovale du visage perd sa régularité. Ce processus accompagne le relâchement cutané classiquement traité par le lifting cervico-facial, mais ce dernier est insuffisant car il ne traite pas l’atrophie. Il faut donc aussi apporter du volume si l’on souhaite obtenir un résultat optimal et naturel.

Deux moyens sont aujourd’hui disponibles pour remplir le visage :

  • Les produits de synthèse résorbables. Leur emploi est simple, mais leur tenue jugée parfois insuffisante.
  • La graisse autologue, prélevée chez le patient, qui outre une tenue plus importante, va améliorer la qualité de la peau et des tissus à l’endroit ou elle est injectée. C’est une propriété fondamentale dont les effets sont très appréciés.

La restauration des volumes nécessite une grande précision technique qui lui confère une dimension artistique.

Ainsi, le lipofilling pourra vous être proposé seul ou en complément d’un lifting cervico-facial et/ou d’une blépharoplastie.

Plus de détails

Le lipomodelage peut être réalisé seul, en première intention ou secondairement, après un lifting ou une blépharoplastie pour améliorer le galbe du visage par le comblement et l’atténuation de certaines rides et la restauration des volumes et des formes du visage.

Ces indications esthétiques ne peuvent être prises en charge par l’Assurance Maladie.

visage_lipomodelage_enpratique

 

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique.

Essayez d’amener en consultation des photographies de vous plus jeune, de façon à étudier au mieux l’évolution de votre visage avec le temps.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention.

Des photographies médicales sont toujours réalisées.

Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 10 à 15 jours environ.

Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict, afin d’améliorer la prise des cellules graisseuses. Afin de diminuer l’éviction sociale, une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention, et poursuivi quelques jours après. Un maquillage spécialement adapté vous sera prescrit en cas d’ecchymoses.

 

L’intervention

Vous êtes hospitalisé(e) le jour de l’intervention. Vous devez impérativement être à jeun (y compris pour l’eau et le tabac). Selon les cas, l’intervention se déroule sous anesthésie générale ou sous neuroleptanalgésie et elle dure de 1 à 2 heures.

 

Après l’intervention

L’hospitalisation dure une journée, vous sortez le jour même ou lendemain matin de votre intervention, suivant les cas.

Prévoyez une personne pour accompagner votre retour à domicile. Prévoyez un foulard et des lunettes noires.

De façon variable, les jours suivant un lipofilling, peuvent être présents :

  • Un œdème qui disparait dans les 3 premières semaines.
  • Des ecchymoses, souvent asymétriques pendant une quinzaine de jours.

On observe très rarement des douleurs, qui sont alors soulagées par les traitements antalgiques simples.

Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications. Dans quelques cas, des imperfections localisées peuvent être observées (sans qu’elles ne constituent de réelles complications) : hypo-correction localisée, asymétrie légère, irrégularités.

Le maquillage est autorisé au bout de quelques jours.

Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention. Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final. On obtient le plus souvent un effet de rajeunissement appréciable, qui reste toutefois très naturel.

Il faut savoir que la graisse ré-injectée qui a pris en tant que greffe graisseuse est sensible, à l’avenir, aux variations pondérales, donc en cas d’amaigrissement ou de prise de poids, les régions ayant bénéficié de lipostructure se creuseront ou augmenteront de volume.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.

Blépharoplastie

 

La chirurgie des paupières ou blépharoplastie

Plus de détails

Les « blépharoplasties » désignent les interventions de chirurgie esthétique des paupières.

Les disgrâces les plus communément en cause sont les suivantes :

  • Paupières supérieures lourdes et tombantes, avec excès de peau.
  • Paupières inférieures affaissées et flétries avec petites rides horizontales.
  • « Poches sous les yeux » au niveau des paupières inférieures ou paupières supérieures « bouffies » en raison de hernies graisseuses.

Cette intervention peut être pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Une blépharoplastie se propose de corriger de manière durable les signes de vieillissement présents au niveau des paupières et de remplacer l’aspect « fatigué » du regard par une apparence plus reposée et détendue.

Une blépharoplastie peut être réalisée isolément ou être associée à une autre intervention de chirurgie esthétique du visage (lifting temporal, lifting cervico-facial).

 

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. Essayez d’amener en consultation des photographies de vous plus jeune, de façon à étudier au mieux l’évolution de votre regard avec le temps.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention sauf en cas d’anesthésie locale pure.

Des photographies médicales sont toujours réalisées.

Un bilan ophtalmologique complet vous sera prescrit. Il comprend en particulier un examen de votre fonction lacrymale.
Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 1 à 8 jours environ. Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict afin d’améliorer la cicatrisation.

Afin de réduire les ecchymoses, une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention et poursuivi quelques jours après. Un maquillage spécialement adapté vous sera également prescrit.

L’intervention

Paupières supérieures seules :

L’intervention dure environ 1 heure.
Elle est réalisée sous anesthésie locale pure ou sous neuroleptanalgésie.
Il s’agit d’une intervention en ambulatoire, vous pouvez immédiatement rentrer chez vous.

Dans tous les cas, vous aurez une discrète cicatrice placée dans le pli palpébral, au dessus des cils et se terminant dans une ride de la patte d’oie, la fermeture étant effectuée au moyen d’un surjet de fil en nylon non résorbable. Un lipofilling de la partie externe et supérieure de la paupière supérieure peut être associé à cette intervention.

Paupières inférieures seules :

L’intervention dure environ 1 heure.
Elle est réalisée sous neuroleptanalgésie ou sous anesthésie générale.
Vous devez être à jeun.
Vous pouvez rentrer chez vous le jour même.

En cas de « poches » isolées (sans excès de peau à enlever), on pourra réaliser une blépharoplastie par voie conjonctivale, c’est-à-dire utilisant des incisions placées à l’intérieur des paupières qu’il n’est pas nécessaire de suturer, par conséquent, il n’y a aucun fil à retirer.
Vous n’aurez donc aucune cicatrice visible sur la peau.
Sinon, en cas d’excès de peau, vous aurez une discrète cicatrice placée sous les cils et se terminant dans une ride de la patte d’oie, la fermeture étant effectuée au moyen de points de suture de nylon non résorbable. Un lipofilling de la vallée des larmes et de la pommette est très souvent associé à cette intervention.

visage_blepharoplastie_enpratique

Quatre paupières :

L’intervention dure environ 2 heures.
Elle est réalisée sous anesthésie générale ou neuroleptanalgésie.
Vous êtes hospitalisé(e) le matin de l’intervention.
Vous devez impérativement être à jeun (y compris pour l’eau et le tabac).
Vous pouvez rentrer chez vous soit le soir même ou le lendemain.

 

Après l’intervention

Prévoyez une personne pour accompagner votre retour à domicile (obligatoire pour l’hospitalisation de jour). Prévoyez des lunettes noires. Mettez dans votre réfrigérateur de l’eau minérale ou des dosettes de sérum physiologique. En plus des pommades et collyres ophtalmologiques préalablement prescrits, des compresses imbibées de sérum ou d’eau froide sont régulièrement appliquées sur les paupières pendant les 48 premières heures pour limiter l’oedème (gonflement) et les ecchymoses (bleus). Ne mettez jamais de glace sur la peau. Les deux ou trois premières nuits, les yeux doivent être maintenus fermés au moyen de compresses ophtalmologiques afin d’éviter tout irritation de la cornée (kératite).

Il n’y a pas de véritables douleurs, mais éventuellement un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières. Les fils, s’il y en a, sont enlevés entre le 5ème et le 7ème jour. Le maquillage habituel est autorisé au bout d’une semaine, après le retrait des fils.

Toute fatigue visuelle (télévision, lecture) doit êtres évités pendant trois à quatre jours. Le port de lunettes de soleil est conseillé à l’extérieur.

Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications.
Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention. 3 à 6 mois sont nécessaires pour juger du résultat final de la chirurgie.
Les résultats d’une blépharoplastie sont en règle générale parmi les plus durables de la chirurgie esthétique. L’ablation des « poches » est pratiquement définitive, et ces dernières ne récidivent habituellement jamais. La peau par contre, continue à vieillir et la laxité en résultant peut, à la longue, reproduire le plissement des paupières. Pour autant, il est rare qu’une nouvelle intervention soit envisagée avant une dizaine d’années.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.

Questions fréquentes

Qu’est ce qu’une blépharoplastie ?
La blépharoplastie corrige les dysharmonies dues aux vieillissements. Elle peut concerner uniquement les paupières supérieures ou inférieures, ou bien traiter les quatre paupières à la fois. La chirurgie des paupières supérieures supprime l’excès de peau et l’aspect de paupières lourdes dues aux hernies de graisse. La chirurgie des paupières inférieures corrige l’aspect flétri et ridé et les hernies de graisse (les poches). La chirurgie des paupières peut être réalisée isolément ou être associée à un lifting cervico-facial. Un geste de médecine esthétique (peeling, dermabrasion, acide hyaluronique) peut également être réalisé en même temps qu’une chirurgie des paupières.

À partir de quel âge puis-je envisager une blépharoplastie ?
La blépharoplastie peut être effectuée dès les premiers signes de vieillissement, à partir de 40 ou 45 ans. En cas de paupières lourdes constitutionnelles non liées à l’âge, la chirurgie des paupières inférieures peut être réalisée chez l’adulte jeune.

Comment se déroule l’hospitalisation ?
La chirurgie des paupières ne nécessite qu’une hospitalisation de quelques heures en ambulatoire.

Quel est le bilan pré-opératoire ?
Il comporte systématiquement une prise de sang et éventuellement une consultation d’anesthésie au moins 48h avant l’intervention. Un examen ophtalmologique spécialisé sera demandé afin de dépister une éventuelle contre-indication à la chirurgie des paupières.

Quel est le mode d’anesthésie ?
Habituellement, la chirurgie des paupières se pratique sous anesthésie locale.

Aurais-je des cicatrices ?
Les cicatrices sont obligatoires mais très discrètes. Elles sont, en général, cachées dans le pli palpébral supérieur et sous les cils inférieurs. Pour la chirurgie des paupières inférieures, en cas de « poches » isolées sans excès cutané, les incisions sont placée uniquement à l’intérieur des paupières et ne laissent aucune cicatrice sur la peau.

Quelles sont les suites opératoires ?
Les douleurs sont minimes. Des ecchymoses peuvent apparaitre au niveau des yeux. En général après une blépharoplastie, le patient peut se présenter à son entourage au bout de 5 jours.

Quand puis-je reprendre mes activités professionnelles ?
On peut reprendre ses activités professionnelles 1 semaine après une blépharoplastie.

liftingtemporal2

Lifting temporal

 

Le lifting temporal permet d’améliorer les signes du vieillissement de la région de la tempe. En effet, avec l’âge, les sourcils peuvent tomber, accentuant la lourdeur du regard. Cette région se situe entre les régions frontale et cervico-faciale qui peuvent bénéficier également d’un lifting. Le lifting temporal qui peut être réalisé isolément est, en pratique, souvent associé à une chirurgie des paupières.

Plus de détails

Cette intervention a pour but de replacer les structures anatomiques, en particulier la queue du sourcil dans la position qui était la sienne quelques années auparavant.

Le lifting temporal qui peut être réalisé isolément est, en pratique, souvent associé à une chirurgie des paupières ou à un autre geste tel qu’un lifting cervico-facial ou une lipostructure.

 

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. Essayez d’amener en consultation des photographies de vous plus jeune, de façon à étudier au mieux l’évolution de votre visage avec le temps.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention.

Des photographies médicales sont toujours réalisées.
Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 10 à 15 jours environ.
Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.
L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict, afin d’améliorer la cicatrisation. Afin de diminuer l’éviction sociale, une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention, et poursuivi quelques jours après. Un maquillage spécialement adapté vous sera prescrit en cas d’ecchymoses.

 

L’intervention

Vous êtes hospitalisé(e) le jour de l’intervention.
Vous devez impérativement être à jeun.
L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou neuroleptanalgésie. Elle dure de 1 à 2 heures selon les cas.
Les cicatrices sont placées dans les cheveux ou au niveau de la ligne d’implantation (cicatrices précapillaires).
En cas de cicatrices intracapillaires, la suture n’est pas visible. Pour un plus grand confort, la fermeture est effectuée avec des agrafes dans le cuir chevelu.
En cas de cicatrices précapillaires, celles-ci sont situées devant la ligne d’implantation des cheveux, et donc visibles mais seront estompées par la repousse des cheveux au travers d’elles. Pour un plus grand confort, la fermeture est effectuée avec du fil résorbable.

 

Après l’intervention

Le pansement est retiré le lendemain de l’intervention. Le drainage n’est pas nécessaire. Un shampooing doit à nouveau être effectué. Il n’est pas nécessaire de faire un nouveau pansement.

L’hospitalisation dure une journée, vous sortez le lendemain de votre intervention.
Prévoyez une personne pour accompagner votre retour à domicile.

De façon variable après un lifting temporal, peuvent être présents :

  • Un petit bourrelet cutané à la partie supérieure de la cicatrice temporale,
  • Un œdème (gonflement) et des ecchymoses (bleus) dans la région temporale Ces effets disparaissent dans les premières semaines.
  • Une sensation de tension au niveau des tempes les premiers jours.

Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications. On observe très rarement des douleurs, qui sont alors soulagées par les traitements antalgiques simples. Les agrafes sont retirées entre le 8ème et le 21ème jour.

Le maquillage est autorisé au bout de 7 jours.
La première coloration ou permanente est autorisée au bout de 4 à 6 semaines afin d’éviter la coloration définitive des cicatrices.
Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention.
Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final.

Des injections de toxine botulique espacées et régulières dans les fibres orbitaires du muscle orbiculaire permettent de maintenir plus longtemps le résultat en diminuant l’effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.

Rhinoplastie

 

La chirurgie du nez ou rhinoplastie

La rhinoplastie est l’intervention qui permet de corriger les défauts esthétiques et fonctionnels du nez. Cette intervention nécessite une analyse approfondie de chaque cas afin de déboucher sur la solution technique adaptée, car la rhinoplastie est une intervention qui associe une multitude de gestes opératoires afin d’obtenir le résultat que vous souhaitez.

Une chirurgie esthétique de pointe

C’est suite à un examen clinique personnalisé que l’on peut éviter de proposer « le même nez à tout le monde ». Il est alors possible d’utiliser une méthode ouverte ou fermée, un geste sur l’os ou uniquement sur la pointe, des greffes, voire une prothèse selon vos attentes et l’état actuel de votre nez.

Plus de détails

La rhinoplastie est l’intervention de chirurgie esthétique qui concerne le nez.
L’intervention se propose de modifier la morphologie de la pyramide nasale et vise aussi parfois à corriger d’éventuels problèmes de respiration nasale.

Dans certains cas et sous certaines conditions, cette intervention peut être prise en charge par l’assurance maladie, après une procédure d’accord préalable. Dans le cas contraire, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique, qui n’est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par votre mutuelle.

Une rhinoplastie peut être réalisée isolément ou être associée, si nécessaire, à d’autres gestes complémentaires au niveau de la face, en particulier à une génioplastie (modification du menton) pour améliorer l’ensemble du profil.

 

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention.

Des photographies médicales sont toujours réalisées. Des radiographies spéciales ou un scanner sont parfois prescrits.

Si l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 10 à 15 jours environ.

Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict, afin d’améliorer la cicatrisation.

Une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention, et poursuivi quelques jours après. Un maquillage spécialement adapté vous sera prescrit en cas d’ecchymoses.

 

L’intervention

Vous êtes hospitalisé(e) le jour de l’intervention.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle dure de 2 à 3 heures selon les cas.

Vous devez impérativement être à jeun (y compris pour l’eau et le tabac).

visage_rhinoplastie_enpratique

 

Après l’intervention

Les narines sont méchées et vous devez respirer par la bouche pendant au moins 24 heures. Ces mèches sont retirées le lendemain de l’intervention. Dans certains cas toutefois, elles peuvent être conservées pendant plusieurs jours.

Le plus souvent, un plâtre recouvre le dos du nez. Il sera conservé en place pendant 8 à 10 jours et retiré au cabinet.

L’obstruction nasale est fréquente pendant les premiers jours, et elle nécessite des lavages fréquents des fosses nasales pour éviter la formation de croûtes. Le retour à domicile a lieu selon les cas le soir même ou le lendemain de l’intervention. Il est recommandé qu’une personne accompagne votre retour à domicile.
Les fils de suture placés dans le nez sont habituellement résorbables. Dans certains cas toutefois, il peut exister d’autres fils non résorbables, qui doivent être enlevés au bout de 5 jours.

De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent l’intervention :

  • Des ecchymoses des paupières et du visage. D’importance variable, ils sont souvent asymétriques, et persistent pendant 15 à 21 jours.
  • Un œdème (gonflement), en particulier au niveau de la pointe du nez. Une disparition ou une diminution de la sensibilité du nez sont quasi constantes pendant plusieurs mois.

Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications.

Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention. Un an est nécessaire avant de pouvoir juger du résultat définitif de l’intervention. Il faut éviter tous les sports violents pendant 2 mois.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.

Questions fréquentes

A quoi sert la rhinoplastie ?
La rhinoplastie permet d’embellir le nez et de corriger d’éventuels problèmes respiratoires associés. Le but de la rhinoplastie est d’obtenir un nez équilibré et naturel en harmonie avec le reste du visage dans le respect de la personnalité du patient. Une rhinoplastie peut être réalisée isolément ou être associée à d’autres gestes comme une modification du menton pour harmoniser le profil.

A partir de quel âge puis-je effectuer une rhinoplastie ?
La rhinoplastie peut être réalisée aussi bien chez la femme que chez l’homme dès l’âge de 16 ans.

Aurais-je des cicatrices ?
Les cicatrices d’une rhinoplastie sont complètement dissimulées à l’intérieur des narines, c’est la voie « fermée ». Parfois une incision externe est ajoutée sur la columelle (peau séparant les deux narines), c’est la voie « ouverte », très utile en cas de nécessité de corrections fines surtout sur la pointe nasale.Les incisions sont refermées avec de fins fils qu’il n’est pas nécessaire de retirer sauf au niveau de la columelle. Les fosses nasales sont être méchées pendant la première nuit postopératoire. Quant au plâtre, il devra être gardée 7 à 10 jours.

Qu’est ce qu’une rhinoplastie ethnique ?Ce type de rhinoplastie s’adresse aux patients afro-antillais ou asiatiques et consiste en une augmentation du dorsum nasal par un implant. Une cicatrice supplémentaire cachée à la base des ailes du nez peut éventuellement réduire la taille des narines si nécessaire. Une rhinoplastie ethnique ne transforme pas le patient mais adouci les traits en harmonisant le nez au reste du visage.

Comment se déroule l’hospitalisation ?
La rhinoplastie nécessite habituellement une nuit d’hospitalisation.

Quel est le mode d’anesthésie ?
La rhinoplastie est réalisée sous anesthésie générale. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale en cas de traitement isolé de la pointe.

Quel est le bilan pré-opératoire ?
Il comporte systématiquement une prise de sang et en cas d’anesthésie générale une consultation d’anesthésie au moins 48h avant l’intervention.

Quelles sont les suites opératoires ?
Les douleurs sont minimes. Des ecchymoses peuvent apparaitre au niveau des yeux.

Quand puis-je reprendre mes activités professionnelles ?
Une activité professionnelle normale peut être reprise 10 jours après la rhinoplastie.

Quand puis-je reprendre mes loisirs ?
On peut reprendre ses activités sportives 4 semaines après une rhinoplastie. En revanche les sports violents devront être arrêtés pendant 3 mois.

otoplastie2

Otoplastie

 

Les oreilles décollées peuvent être acceptées ou tolérées, en les cachant avec les cheveux. En revanche, c’est parfois plus difficile pour ceux et celles qui portent les cheveux courts, en particulier les hommes. Cette malformation peut générer un complexe et ce dès le plus jeune âge.

L’intervention qui permet d’y remédier se pratique à partir de l’âge de 7 ans, dès lors que l’enfant en exprime le désir.

Plus de détails

La correction d’oreilles décollées nécessite une intervention chirurgicale appelée « otoplastie », qui permet :

  • De réduire l’angle qui existe entre le pavillon de l’oreille et le crâne lorsqu’il est trop important.
  • Et/ou d’accentuer le relief du cartilage lorsqu’il est absent ou mal plicaturé.

Dans certains cas et sous certaines conditions, cette intervention peut être prise en charge par l’Assurance Maladie. Dans le cas contraire, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique, qui n’est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par votre mutuelle.

 

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. En cas d’intervention sous anesthésie générale, une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention. Des photographies médicales sont toujours réalisées. Si l’intervention n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. Selon les cas, cette période varie de 3 à 8 jours environ.

Les consignes médicales les plus importantes sont l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

L’arrêt du tabac avant et après l’intervention doit être strict, afin d’améliorer la cicatrisation.

Une préparation homéopathique vous sera prescrite. Ce traitement doit être débuté quelques jours avant l’intervention, et poursuivi quelques jours après.

 

L’intervention

Vous êtes hospitalisé(e) le jour de l’intervention.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale selon les cas.

Vous devez impérativement être à jeun (y compris pour l’eau et le tabac). Elle dure environ de 1 à 2 heures.

La suture de la cicatrice, qui est située au niveau du sillon rétro-auriculaire, est effectuée au moyen d’un fil non résorbable.

visage_otoplastie_enpratique

Après l’intervention

Un volumineux pansement « en casque » maintient les oreilles en bonne position pendant les 24 premières heures.

Le pansement est retiré le lendemain de l’intervention. Il a pour but de comprimer les zones décollées pendant les premières heures. Les oreilles pourront alors apparaître gonflées, avec des reliefs masqués par l’œdème (gonflement). Des bleus plus ou moins importants sont parfois présents. Cet aspect éventuel ne doit pas inquiéter : il n’est que transitoire et ne compromet absolument pas le résultat final. La première douche est autorisée le lendemain de l’intervention et peut s’accompagner d’un shampooing.

Les sutures peuvent ensuite rester à l’air, et le port de lunettes éventuelles peut être repris. Il n’est pas nécessaire de faire un nouveau pansement. Mais il est indispensable de porter systématiquement un bandeau sur les oreilles. Ce bandeau, qui a pour but d’éviter un retournement intempestif de l’oreille, est à conserver nuit et jour pendant 2 semaines puis uniquement la nuit pendant 2 semaines supplémentaires. De même, il faut éviter pendant deux mois les sports violents ou qui risquent de traumatiser les oreilles.

Le retour à domicile a lieu selon les cas le soir même ou le lendemain de l’intervention. Prévoyez une personne pour accompagner votre retour à domicile.

On observe très rarement des douleurs, qui sont alors soulagées par les traitements antalgiques simples.

L’exposition au grand froid est déconseillée pendant au moins deux mois compte tenu du risque de gelures du fait de la diminution transitoire de la sensibilité des oreilles. Toute intervention peut par ailleurs comporter des risques de complications. Les fils sont retirés 8 jours après l’intervention.

Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention. Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final.

D’après les fiches d’information éditées par la SOFCPRE.